Première version épuisée. Vous pouvez commander la deuxième version

éditée par Denise Labouche

 

Extrait : DUDO (TUTO POUR APPRENTIS DUDES)

Première version.

 

"1. Tu n'es pas comme tout le monde. Change ta vie et décide d'être un Dude. Il va falloir s'organiser step by step en bon loup des Steppes. Sortir le Demian en toi. Tu es conscient que pour changer en profondeur, il faut du temps mais rien ne presse. Il va falloir vivre ici et maintenant dans la matrice du Növö Western. C'est une obligation vitale, Dudesque. Tu verras que Là-Bas, c'est identique à ICI. C'est le Bordel WTF. La fuite hors du Village Global 2.0 ne pourra pas durer éternellement. Si tu as besoin d'aller vivre ailleurs afin de réaliser ta propre révolution personnelle, cette rupture existentielle de Dude, une disRuption, n'hésite pas : quitte tout ! Même pour faire la plonge à Amsterdam ou à Miami. Evite de plonger trop dans le WILD. Certains sont morts de faim. Tu ne veux pas être un martyre du monde postmoderne mais un Dude contemporain. Aussi, ne sois pas trop punk ou grunge dans ton art, tu finiras mort en figurine Pop et ça te fera juste un beau fémur dans la tombe... si tu ne finis pas en cendres idolâtrées, remastérisées. La figurine pop du Big Lebowski existe déjà, alors vis ton propre Dudisme. Vive la vie cachée des Nobody comme Jeff Dowd le vrai Lebowski. Tout en bas de la pyramide people, il y a plus de place qu'en Haut.

 

Au Milieu ? Oui, c'est peut être La Voie.

 


 

2. Quand tu reviendras du Grand Trip qui tourne souvent court - tu es déjà là ? Bien ! On peut continuer... ta quête sera donc d'être un Dude. Le Dudisme est un Art de vivre mais vivre ne suffit pas, il faut Sur-Vivre, c'est à dire exister en tant que Dude et cela demande, au début, de sacrés sacrifices. Tout d'abord, si tu n'es pas rentier ou pas encore muselé en animal civilisé - piégé par le Matériel -, il va falloir s'alléger. Garder le minimum occidental : un toit, là où tu vas aménager un bunker cosy, une antre de Dude.

 

 

3. ICI et Maintenant dis « OUI » à une Vie sans méga-pouvoir d'achat et lentement ; dans quelques mois (ou années...), cette vie sera moins ascétique car ton style de Sur-Vie dudesque aura changé et amené ses bienfaits sur ton « cerveau de Bouddah ». Tes besoins auront changé. Retire-toi donc du réel libéral le plus souvent, dans ton antre. Offre-toi une robe de chambre dandy, ferme les rideaux, connecte-toi au réseau, allume ta console de jeux, remplis ton frigidaire de bières, de protéines, prends avec toi, cinq sortes de livres : un de fiction bête et méchante (Stephen King), un d'essai philosophique mainstream (« Petit traité de vie intérieure », de Fréderic Lenoir), un de pratique taoïste (« Le Secret des Immortels », de Serge Augier), un de poésie directe (Dante Fante) et parfois, un livre d'autobiographie dudesque (« En marge », Jim Harisson et « Virage à 80 », Henry Miller). Fuis comme le sida la philosophie corporate ou la poésie institutionnelle du ghetto intello subventionné. Si besoin est, écris ta propre « Punk Philo » et ta propre poésie. D.I.Y, mais n'oublie pas : rien d'important ne se fait vite. Go slow. Dans ta pratique artistique, artisanale ou intellectuelle, occupe le territoire - la place - mais en restant loyal, cite tes sources et copyleft ton travail. Respecte ta discipline, cela renforce ta croyance en toi-même, en tes capacités et fais confiance à l'improvisation et à l'intuition.

 

4. Ta copine-avec-qui-tu-ne-vis-pas est un poids parce qu'elle n'arrive pas à Sur-Vivre à sa propre vie et elle t'en veut ou elle te met la pression pour faire un bébé qu'elle ne veut pas réellement ? Dégage-là en bon gentleman : refile-là à un copain über-bobo. Il faut mieux vivre en Dude solitaire tel l'Ours Brun ou le Loup Blanc que mal accompagné par une hyène. Si tu l'aimes profondément - au-delà de la baise - dis-lui vite de venir Sur-Vivre avec toi. Apprends-lui le Dudisme par petites touches de zen quotidiennes. Loge-là gratuitement et ne demande rien d'elle en ce qui concerne l’argent. Elle est là, à chanter dans la salle de bain, c'est déjà beaucoup. Question sexe, ne pense pas à ton propre plaisir mais d'abord au sien. C'est son orgasme qui va te faire bander, pas ta pulsion sexuelle compulsive. Ainsi, ça va te rendre unique à ses yeux et à son corps. Laisse tomber le porno gonzo et efface tes sites de cul de ton navigateur : crois-moi, les voisins vont devenir dingues avec les cris de ta compagne de Dudisme, la mienne est une Beauté Sternberguienne, la BS.

 

5. Ne travaille pas dans un bullshit job surtout si il est en open-space. Ca ne sert à rien de gagner de l'argent pour ne pas vivre ta vraie vie, du genre payer un appartement quand tu n'y habites pas parce que tu trimes toute la Sainte journée comme un esclave du Cauchemar Climatisé. C'est d'une bêtise sans nom. Si ton travail est donc un bullshit job, quitte le ! Tu peux te mettre en année sabbatique ou au chômage, tu verras à Pôle Emploi, ils ont crée un dossier. Il s'appelle D.U.D.E (le Dossier Unique du Demandeur d'Emploi). Le RSA est une bénédiction sociale - merci au Dude Mitterrand qui suckait les ortolans. Le RSA... demande-le ! C'est un droit social. Joue le jeu pendant quelques mois avec les flics du Travail Aliéné. Ensuite, démissionne de Pôle Emploi par absentéisme courtois. Fais gaffe, parfois il faut jouer le jeu pendant longtemps. Ne culpabilise surtout pas. Essaie même de travailler à ta passion mais tu verras que, très vite, si tu es artiste, le système libéral empêche de te réaliser pleinement. Alors mets-toi au RSA. Si tu vis avec ta copine, ce sera plus facile. Demande à tes parents - ou aux sien, à elle - de l'aide de temps en temps, s'ils ont de l'argent et ne te reproche rien.

 

6. Aie confiance en toi et dans les autres - décante ton réseau en trois catégories : ceux qui sont des suckers (courtisans vampires, prêts à tout sans éthique), ceux qui sont des Dudes et les autres. Tu peux vite te retrouver seul comme c’est le cas avec la copine suckeuse. Lâche prise quand un sucker te trahit ou te déçoit parce qu'au final, il n'est pas un Dude. Fuis le Ressentiment : n'en veux pas aux autres si ils ne sont pas des dudes même si parfois, tu n'es pas toujours un dude et que tu as besoin d'aide, de soutien, de réconfort. N'oublie pas qu'on récolte ce que l'on a semé. Tu seras non-violent et tu essaieras de pardonner. Tu es responsable de ta vie de dude. Personne d'autre ne la vivra à ta place et si tu ne la vis pas en dude, tu la subiras en minus et le Terminus peut être vraiment bad. La règle DUDE : « Ni trompé, ni insulté, ni humilié. Je ne le fais pas aux autres, qu'on ne me le fasse pas », comme Le Dernier des Géants aka The Shootist.

 

 

7. Agis quand tu es prêt et parfois attends que ça passe en jouant à un jeu vidéo qui ne te prend pas la tête ou lis les livres que tu as bien choisi. Fais des pauses, rappelle-toi de la devise du Dude : « Go slow ».

 

8. Tu feras souvent le silence en toi et tu méditeras en faisant la vaisselle ou le ménage dans ton antre. Prends un bon bike, roule droit devant, sens le vent dans ta barbe, fais des ballades avec ta belle, du sport (gratuit) comme le frisbee ou le jokari. Pêche le long des canaux de la ville. N'achète rien de neuf, l'obsolescence est programmée.

9. Surfe sur le web comme le Duke Kahanamoku en écoutant le dude "eden ahbez" et creuse tes connaissances dans le deep web. Discerne toujours le vrai du faux pour dénicher la vérité même, si celle-ci n'est pas favorable, ni super sexy. Admets tes dénis comme des aveux d'impuissance.

 

10. Connais toi toi-même, regarde toi dans un miroir, essaye d'imaginer ton côté dark et accepte-le pour le traverser. Acquière des vertus. Deviens libre. Aime-toi sans te branler et tu guériras de tes blessures aidé par la Résilience, cette capacité psychologique à rebondir et Sur-mieux-Vivre après et sur les traumas : ces sales bosses que l'on se prend Sur La Route. Souvent les Dudes sont cabossés. Partage un maximum avec les autres. Attache-toi aux bonnes valeurs et détache-toi des mauvaises. L’adversité est un Dude Yoda pour toi. Apprivoise la mort. L’humour te sauvera mais pas le deuxième degré. La beauté est la muse des Dudes. Dissocie ton ego-crevard et ouvre ton mental de Dude qui comprend trois zones qui forgent ton identité : dans l’une, c’est ce que tu crois être, dans une autre, c’est que tu prétends être, et dans la dernière, enfin, c’est ce que tu es vraiment. Dans tes mains, toujours, l’equalizer karmique."

 

C'était un extrait du DUDE MANIFESTO

de Thierry Théolier

 

RAPPEL : LA PREMIERE VERSION EST EPUISÉE

mais vous pouvez commander la deuxième version éditée par Denise Labouche

 

I C I

*

PRESSE PAPIER

Le Dude Manifesto cité dans GQ (février 2014)et

des extraits ont été publié dans Technikart (février & mars 2014)

 

*

PRESSE WEB

 

 

OH MY DUDE ! de Cyril de Graeve (la version uncut)

 

contact